Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.03.2009

15 juin

Rétrovision

« C'est du trop plein que nous avons l'esprit malade, c'est du trop plein des connoissances inutiles. » Du moins est-ce ce que prétendait un certain Joseph Joubert, dans ses carnets de 1804, je crois. Fort heureusement pour nous, le pauvre homme est mort un 4 mai, vingt ans plus tard.

 

Les commentaires sont fermés.