Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.02.2009

3 juin

Oui, j’écrirai encore, pour aimer la haine, qu’aucun baume n’apaise, que nulle chaleur n’épuise.

Les commentaires sont fermés.