Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.04.2009

4 février

Rimbaud est parti parce qu'il était encore jeune, c'est tout. Après, il est mort : il avait vieilli.

 

31.03.2009

4 avril

Rien dans les mains, rien dans les poches : je ne suis qu'un singe habillé de mots.

 

30.03.2009

15 juin

Rétrovision

« C'est du trop plein que nous avons l'esprit malade, c'est du trop plein des connoissances inutiles. » Du moins est-ce ce que prétendait un certain Joseph Joubert, dans ses carnets de 1804, je crois. Fort heureusement pour nous, le pauvre homme est mort un 4 mai, vingt ans plus tard.

 

29.03.2009

6 mars

Résolution

Quand la foule est venue, elle m'a trouvé laçant à genoux le soulier de mon ombre.

 

28.03.2009

3 décembre

Rendons hommage aux peuples de la terre : que dans toutes les capitales du monde s'élève une statue à la mémoire de l'Artiste inconnu.

 

27.03.2009

4 mars

Réduire en miettes la grande vision de l'œuvre : voilà l'objet du travail. Le drôle vient de ce que c'est dans ce monde de miettes que j'ai découvert la clé du festin. Une fois maîtrisée la vision, il faut se mettre en quête des blancs, il faut chercher le plus de blancs possible. C'est là, entre les miettes, autour des miettes, que se trouvent tous les sucs essentiels, et rien que les sucs essentiels.

L'œuvre - une vision et des miettes.

 

26.03.2009

9 juin

Rapide danseur

La souffrance, c'est la confusion, la confusion la désinformation, la désinformation l'imaginaire, l'imaginaire la littérature, la littérature la souffrance.